Les Amis du Muséum de la Rochelle

Zarafa, la figure emblématique du muséum

Butte du marais de Pampin le 8 avril 2014

Accessibilité :

 

Sortie Connaissances des Plantes du mardi 8 Avril 2014

 

23 fidèles de l’atelier s’étaient déplacés pour découvrir le Marais de Pampin et sa butte, classés Réserve Naturelle Volontaire puis Régionale depuis 1985 et entretenus par la Ville de La Rochelle.

 

Entre deux pointes calcaires, cette zone basse occupée par la mer lors de la dernière transgression marine, a accumulé les sédiments marins qui constituent aujourd’hui un « bri », argile riche en calcaire et sel, imperméable. Du 11 ème au 19 ème siècle, elle fut marais salant et piscicole (élevage de poissons d’eau de mer), ensuite zone de pâturage extensif.

 

Aujourd’hui protégée de la mer par une digue de galets, creusée de fossés et d’un lac, elle constitue une réserve de biodiversité en favorisant l’hivernage, la nidification et les haltes migratoires des oiseaux, en abritant une faune aquatique dans les fossés, et en retrouvant après éradication du Baccharis, une végétation plus ou moins halophile. Le sol demeure, en raison de ses utilisations antérieures fortement salé par endroits, mais autorise ailleurs, prairies humides et roselières.

 

 Cette zone humide recueille l’eau de pluie des bassins versants, une vanne reliée à la mer, pouvant être utilisée exceptionnellement pour assurer un niveau d’eau suffisant.

 

La butte toute proche, ancienne décharge de La Rochelle recouverte de terre végétale, s’est repeuplée de plantes et arbustes d’essence locale et recèle quelques trésors botaniques…

 

Téléchargez les photos

 

...